Le phoque gris

En bref

Le phoque veau marin et le phoque gris, deux espèces à l’apparence assez semblable, sont présentes dans la baie de Somme (c’est même la plus grande colonie de France).

Les phoques veaux marins sont côtiers (ils restent à moins de 10 km de la côte), tandis que les phoques gris vont plus au large (à 100 km, voire 300 km des côtes).

Vous pouvez observer sur l’image les caractéristiques du phoque grisqui le rendent unique : son museau allongé, dans le prolongement du front, ses narines parallèles et ses importantes taches sur la fourrure.

Quels sont les impacts sur cette espèce

Phase de construction : IMPACT MOYEN À FORT

  • Le principal effet de la phase de construction du parc sur le phoque gris est lié à la modification de l’ambiance sonore sous-marine liée au battage de pieux.
  • L’impact est évalué comme moyen en partie car l’espèce peut être amenée à fréquenter la zone de projet. Néanmoins, les zones de risque de dommage physiologique restent cantonnées aux abords du point de battage (de 200 à 300 m).
  • L’impact est qualifié de fort uniquement pour le battage des pieux de la sous-station en mer dont les 4 pieux sont plus larges.

Phase d'Exploitation : IMPACT MOYEN

  • L’impact par perte, altération ou modification de l’habitat de l’espèce est considéré comme permanent sur la phase d’exploitation et concerne uniquement l’impact indirect sur les réseaux trophiques (chaîne alimentaire). Cet impact sur les poissons est souvent contrebalancé par l’effet récif. En effet, le nouveau substrat disponible sera alors rapidement colonisé par une multitude de micro-organismes, d’algues et d’invertébrés permettant l’installation progressive de réseaux vivants complexes bénéfique aux mammifères marins.
  • Le bruit du fonctionnement des éoliennes sera bien moindre que celui de phase de construction.
  • Un risque de modification du comportement est marginal car les niveaux de bruit rayonnés par chaque éolienne sont vraisemblablement en-dessous des seuils connus.

Carte Identité

Nom scientifique : Halichoerus grypus

Taille : 2 à 3,3 mètres

Poids : usqu’à 320 kilos pour les mâles

Longévité : 25 ans en moyenne

Particularité : il est solitaire dans l’eau, mais se regroupe en colonies sur terre

Centre de préférences de confidentialité

Nécessaire

Identifiant unique de session, ne contient aucune données personnelles

PHPSESSID

Analyse de trafic

Ces cookies nous permettent d'analyser de façon anonyme le comportement de nos visiteurs afin de leur proposer l’expérience la mieux adaptée.

_ga,_gat_gtag_UA-71521549-2,_gid

RGPD

Ces cookies nous permettent de garder en mémoire la liste des cookies que vous avez autorisés et de vos consentements afin de ne pas vous les redemander à chaque visite.

gdprprivacy_bar,gdpr[allowed_cookies],gdpr[consent_types]