Le grand dauphin

En bref

Le grand dauphin, surnommé souffleur ou dauphin à gros nez, est un cétacé à dents appartenant à la famille des delphinidés.

Ce sont des animaux sociaux qui vivent en groupes, habituellement composés de 2 à 6 individus. Les plis au niveau de son rostre lui donnent l’impression de sourire en permanence. Cette espèce est la mieux connue de sa famille puisqu’elle a longuement été étudiée en captivité.

Le grand dauphin est présent dans toutes les mers du monde, à l’exception des zones arctiques et antarctiques, et se nourrit de poissons qu’il chasse grâce à la technique de l’écholocation ou localisation.

Les dauphins émettent des ondes à la manière d’un sonar, qui rebondissent sur les objets, poissons, proies… et leur donnent une vision 3D de leur environnement. De cette façon, ils peuvent aisément les localiser, sans forcément les voir.

Quels sont les impacts sur cette espèce

Phase de construction : IMPACT MOYEN

  • Le principal effet de la phase de construction du parc sur le grand dauphin est lié à la modification de l’ambiance sonore sous-marine liée au battage de pieux.
  • L’impact est évalué comme moyen en partie car l’espèce est bien moins régulière que le marsouin commun sur la zone de projet et ses alentours. Les données environnementales laissent penser que l’espèce est présente en Manche-Orientale mais de façon transitoire (passage dans la zone).
  • Aucun dommage physiologique n’est prévu.

Phase d'Exploitation : IMPACT FAIBLE

  • L’impact par perte, altération ou modification de l’habitat de l’espèce est considéré comme permanent sur la phase d’exploitation et concerne uniquement l’impact indirect sur les réseaux trophiques (chaîne alimentaire). Cet impact sur les poissons est souvent contrebalancé par l’effet récif. En effet, le nouveau substrat disponible sera alors rapidement colonisé par une multitude de micro-organismes, d’algues et d’invertébrés permettant l’installation progressive de réseaux vivants complexes bénéfique aux mammifères marins.
  • Le bruit du fonctionnement des éoliennes sera bien moindre que celui de phase de construction.
  • Un risque de modification du comportement est marginal car les niveaux de bruit rayonnés par chaque éolienne sont vraisemblablement en-dessous des seuils connus.

Carte Identité

Nom scientifique : Tursiops truncatus

Taille : 2 à 4 mètres

Poids : 150 à 400 kilos

Longévité : environs 40 ans

Particularité : il peut nager jusqu'à 45 km/heure !

Centre de préférences de confidentialité

Nécessaire

Identifiant unique de session, ne contient aucune données personnelles

PHPSESSID

Analyse de trafic

Ces cookies nous permettent d'analyser de façon anonyme le comportement de nos visiteurs afin de leur proposer l’expérience la mieux adaptée.

_ga,_gat_gtag_UA-71521549-2,_gid

RGPD

Ces cookies nous permettent de garder en mémoire la liste des cookies que vous avez autorisés et de vos consentements afin de ne pas vous les redemander à chaque visite.

gdprprivacy_bar,gdpr[allowed_cookies],gdpr[consent_types]