En phase d’exploitation

Radar de l'Herbaudière
Sémaphore de St-sauveur

Éoliennes de très grande puissance (8 MW)

Le maître d’ouvrage a fait le choix de recourir à des éoliennes de très grande puissance (8 MW) pour réduire l’ensemble des impacts, notamment :

  •  Les emprises sur les fonds marins.
  • Le temps de construction du parc éolien.
  • Le nombre d’obstacles en mer.

Mise en place de câbles de plus grande capacité (66 kV au lieu de 33 kV) pour diminuer leur emprise

La mesure consiste à augmenter le niveau de tension des câbles inter-éoliennes, permettant ainsi de connecter un plus grand nombre d’éoliennes à un même câble.

Cette mesure a pour effet de réduire la longueur totale de câbles nécessaires pour relier l’ensemble des éoliennes du parc au poste électrique en mer.

Cela a également pour conséquence directe de limiter l’emprise au sol des câbles à installer, la durée du chantier et les opérations de « maintenance ».

Optimisation de l'implantation des éoliennes et du schéma de câblage permettant la pratique sécurisée de la pêche au sein du parc

Mise en place d’un espacement important entre les lignes d’éoliennes et des orientations suivant les principaux axes de vol

Elle permet de limiter significativement les perturbations d’oiseaux en vol (effet « barrière ») ainsi que les risques de collision en laissant, pour les espèces peu sensibles, des espaces significatifs et rectilignes entre les lignes d’éoliennes.

Ces espacements importants sont intéressants notamment pour les laridés réalisant des mouvements réguliers entre la côte (colonies, sites de stationnement) et le large (zones de pêche notamment).

Mettre en œuvre des règles relatives à la réalisation d'un chantier propre et d'une maintenance propre

Toute opération de construction ou activité en mer présente des risques de pollution accidentelle.

Cette mesure de principe (bonnes pratiques) consiste d’une part à mettre en place des procédures qualité permettant de réduire au maximum les risques de pollution dans le cadre de l’ensemble des opérations en mer et de gérer les déchets, d’autre part, à prévoir des mesures d’intervention d’urgence en cas de pollution accidentelle aux hydrocarbures.

Organiser le parc de façon géométrique de manière à favoriser l'intégration paysagère

Mettre en place de nouveaux réglages et paramétrages des radars sémaphoriques d'Ault et de Dieppe

Former le personnel opérant sur le radar de surveillance impacté

Mettre des anodes à courant imposé à la place des anodes sacrificielles

Adapater l'altitude de vols des hélicoptères de maintenance

Certaines interventions sur les éoliennes en mer nécessiteront l’utilisation d’hélicoptères pour amener du personnel aux éoliennes notamment par mauvais temps.

Ces hélicoptères sont une source de dérangement non négligeable sur certains groupes faunistiques, notamment l’avifaune.

Afin de limiter l’impact sonore des vols d’hélicoptères, une altitude importante est à rechercher lors du survol de la frange côtière voire lors de l’intégralité du vol pour les hélicoptères opérants pour le compte du maître d’ouvrage.

Réhausser de 15 m la hauteur des mâts des éoliennes

Mettre en place de nouveaux réglages et paramétrages des radars sémaphoriques d'Ault et de Dieppe

Former le personnel opérant sur le radar de surveillance impacté

Sensibiliser les pilotes de navires de maintenance et de surveillance opérant pour le compte du maître d'ouvrage aux mammifères marins et aux stationnements d'oiseaux (afin d'éviter les dérangements et les collisions)

L’augmentation du trafic maritime, lors des travaux ainsi que lors de l’exploitation, peut être à l’origine de dérangements sur les stationnements d’oiseaux.

Ces stationnements peuvent être parfois associés à la présence de mammifères marins en activité de pêche (rorquals, dauphins…).

Éviter les stationnements d’oiseaux et limiter la vitesse peut donc limiter les dérangements aussi sur les mammifères marins et diminuer sensiblement le risque de collision (pour les espèces les plus sensibles).

Une sensibilisation « aux mammifères marins » des pilotes de navires en charge des transits vers le parc éolien permettrait de préciser les comportements à éviter en cas d’observation de regroupements d’oiseaux ou de mammifères marins lors des transits.

Créer un poste d'Attaché aux usagers de la mer (en charge notamment de la diffusion à tous les usagers concernés des informations relatives au parc)

Centre de préférences de confidentialité

Nécessaire

Identifiant unique de session, ne contient aucune données personnelles

PHPSESSID

Analyse de trafic

Ces cookies nous permettent d'analyser de façon anonyme le comportement de nos visiteurs afin de leur proposer l’expérience la mieux adaptée.

_ga,_gat_gtag_UA-71521549-2,_gid

RGPD

Ces cookies nous permettent de garder en mémoire la liste des cookies que vous avez autorisés et de vos consentements afin de ne pas vous les redemander à chaque visite.

gdprprivacy_bar,gdpr[allowed_cookies],gdpr[consent_types]